Relations économiques

Les relations économiques entre la France et l’Estonie se développent de façon continue. Le volume des échanges entre les deux pays a crû ces dernières années, pour dépasser 633 millions d’euros en 2018 (+ 8 % par rapport à 2017). Parmi les principaux partenaires commerciaux de l’Estonie, la France était à la 14e place en 2018 après le Danemark et la Norvège et devant l’Italie.

Échanges commerciaux

Échanges commerciaux entre l’Estonie et la France 2012-2018 (millions d’euros) :

Année Exportations Part Importations Part Chiffre d’affaires Part
2012 168,4 1,4 % 255,8 1,8 % 424,2 1,6 %
2013 198,1 1,6 % 284,9 2,1 % 483,1 1,8 %
2014 199,9 1,7 % 263,9 1,9 % 463,9 1,8 %
2015 221,9 1,9 % 222,9 1,7 % 444,8 1,8 %
2016 198,6 1,7 % 281,2 2,1 % 479,8 1,9 %
2017 260,5 2,0 % 329,1 2,2 % 589,6 2,1 %
2018 305,7 2,1% 327,3 2,0% 633,0 2,1%

Source : Office estonien des statistiques www.stat.ee

Exportations. Les exportations estoniennes ont crû en 2018 de 17% par rapport à 2017 (13e place parmi les partenaires à l’export). L’augmentation des exportations s’est traduite avant tout dans les produits chimiques (+ 44 millions d’euros) et les produits métallurgiques (+ 12 millions d’euros). Durant les quatre dernières années, la proportion de marchandises d’origine estonienne* dans les exportations vers la France a été d’environ 71 %.

L‘Estonie exporte vers la France avant tout des produits chimiques (engrais, mastic de vitrier, mastic de greffage et autres mastics, cosmétiques et fonds de teint) (25% des exportations en 2018) ainsi que des machines et appareils (téléphones, connecteurs et interrupteurs électriques, pupitres et panneaux, moniteurs, appareils et mécanismes divers) (18%). On exporte aussi des produits du bois et de ses dérivés (bois scié longitudinalement, tranché ou déroulé, menuiserie, charpente, bois profilés, contreplaqué) (14 %) et autres produits manufacturés (maisons en bois, meubles et accessoires) (11 %).

Parmi les partenaires à l’importation, la France occupait en 2017 le 12e rang, en augmentation de 17 % par rapport à 2016. L’augmentation des importations a été tirée avant tout par les produits chimiques (+ 76 millions d’euros) et les moyens de transport (+ 26 millions d’euros).

* Le pays d’origine est le pays où un produit a été fabriqué. Une marchandise dont les constituants proviennent de deux ou plusieurs pays est considérée comme originaire du pays où elle a subi sa dernière transformation substantielle ou commerciale.

L’Estonie importe de France principalement des moyens de transport (25 % des importations en 2017), des machines et appareils (19 %), des produits chimiques (14 %) et des aliments et boissons (13 %).

Investissements

Selon les données de la Banque d’Estonie (au 30 septembre 2018), la France figurait au 11e rang des investisseurs étrangers en Estonie, avec un volume de 426 millions d’euros (soit 2 % du total des investissements ; variation sur un an + 23 %, soit 80 millions d’euros). Les investissements sont principalement réalisés dans l’immobilier (23 %), dans des opérations à dominante professionnelle, scientifique ou technique (18 %) et dans la production industrielle (15 %).

À la même date, les investissements estoniens en France représentaient 61 millions d’euros, soit 0,9 % de l’ensemble des investissements estoniens à l’étranger (16e rang) (variation sur un an + 31 %, soit 14 millions d’euros). Les investissements sont réalisés dans la production industrielle, le commerce de gros et de détail, le secteur de l’information et des communications, les opérations financières et les assurances, l’immobilier et les opérations à dominante professionnelle, scientifique ou technique.